Triqueballe ou trinqueballe
Un dicton affirme que le besoin est la mère des inventions. C'est probablement le fil conducteur qui relie tous les projets présentés sur ce site ensembles. Le triqueballe ne fait pas exception à cette règle. Comment sortir une grume imposante de la forêt sans effort démesuré? Voici la réponse.
Je croyais bien encore une fois arriver avec quelque chose de nouveau tant que je n'ai pas trouvé le nom qui désignait cet équipement: triqueballe. En fait, je sais maintenant que ce principe était déjà bien documenté au tout début des années 1900. La seule réelle différence réside dans le fait qu'ici, c'est le tronc de la grume qui constitue la pôle de la remorque.
Ce petit détail fait en sorte de pouvoir bien partager le bois entre le tracteur et la remorque pour accroître la sécurité en forêt tout en augmentant radicalement la traction.
En prime, contrairement à tout ce qu'on peut glaner sur le sujet, la grume ou le billot ici ne touche pas à terre sur toute sa longueur. On élimine ainsi un irritant important à la scierie en réduisant l'émoussage des lame presque radicalement.
Il y avait un bout de temps que ce besoin me turlupinait. La remorque forestière conventionnelle comporte un risque lorsqu'on charge une longue grume à cause du fait que le porte-à-faux arrière tend à faire lever le devant de la remorque infirmant du coup la capacité de traction du tracteur. Ce n'est pas si important en terrain plat mais ça devient vite extrêmement dangereux dans une pente descendante.
Comme le tracteur n'a de freins qu'en arrière, si la glissette survient en descendant une montagne, c'est la perte de contrôle assurée instantanément et même un tracteur 4x4 sera désavantagé le cas échéant.
Le triqueballe élimine tout ces problèmes. Son principal inconvénient, vous le comprendrez rapidement, se fait sentir dans les virages sauf que mes expériences montrent que ça reste très acceptable.
Cette remorque doit être utilisée de concert avec un treuil de débardage pour faciliter le travail.
Certains diront que cette technologie est dépassée et qu'on a beaucoup mieux sur le marché aujourd'hui. À ceux là, je répondrais que c'est vrai à condition de laisser les considérations budgétaires de côté car ce que vous découvrirez plus loin ne m'a pas coûté plus de 250$ de matériel. Dur à battre n'est-ce pas?
Enfin, tout compte fait encore une fois, je suis resté fidèle à mes méthodes et ça, c'est amusant.
Retour au début du site...

www.hobby3d.com
Tous droits de reproduction réservés - Robin Boulianne- 2010-12-13