Problèmes

Le principal problème de cette éolienne était son bruit d'opération par fort vent. Dans un quartier résidentiel comme là où j'habite, ça frôlait la limite de l'intolérable. En fait, comme il n'y avait pas de frein, l'éolienne pouvait atteindre des vitesses de pointe que j'estime à plus de 2000 RPM lorsque la charge n'était pas au rendez-vous. La vitesse tangentielle en bout de pale était telle qu'il se produisait un phénomène de claquage plutôt bruyant du genre bruit d'hélicoptère qui faisait peur aux non initiés.
Une éolienne avec hélice arrière est moins sujette aux vibrations qu'une éolienne avec une queue d'orientation. Cependant, il faut un bras de levier suffisant pour que l'orientation se fasse par vent modéré. J'ai manqué ce détail de sorte que ça affectait drastiquement le temps de production. Il fallait une bonne bourrasque pour orienter l'éolienne avant qu'elle commence à tourner pour générer. La morale est : petit c'est bien mais trop c'est mauvais.
Enfin, un beau matin, elle s'était effondrée. L'hélice n'a pas résistée au choc de la chute mais le reste est récupérable (et peut-être à vendre).
Détail du bris d'hélice

Retour au début du site...

www.dream2real.webhop.net, www.revearealite.webhop.net, www.reverealite.webhop.net
ous droits de reproduction réservés - Robin Boulianne- 2003-06-01