Engin stationnaire Hercule 1918 - 1½ hp
Impossible de s'intéresser aux tracteurs antiques de Ford sans aussi prendre un intéret pour les engins stationnaires américains Hercule.
Hercule est en fait la compagnie qui a fourni la technologie de moteurs à Ford pour motoriser le modèle N.
En furetant sur un site de petites annonces, j'ai déniché cet engin dans la banlieu de Montréal. Il appartenait à une dame agée qui l'avait presque depuis toujours je crois puisque elle m'a confié que son mari l'utilisait sur la ferme il y a longtemps. Elle a accepté de me le vendre à condition que je ne l'envoye pas à la ferraille.
Le voici:
Engin Hercule 1918 - Avant
Engin Hercule 1.5 HP - Nameplate
Engin Hercule 1918 1.5 hp
Dès son arrivée dans mon atelier, j'ai essayé de le démarrer. Je n'y suis jamais arrivé avec la manivelle originale. J'ai donc eu recours au moteur électrique qui avait été monté sur son support de bois pour le démarrer mais en vain. J'ai finalement opté pour l'entraîner avec la poulie du tracteur et ça a fonctionné... Je me demande encore pourquoi.
Suite à cela, j'ai commencé à le démonter pour le remettre à l'état neuf. Il était recouvert de plusieurs couches de crasses mélangée à de la peinture qui rendaient tout repère de synchronisation impossible. Ce n'est qu'après atteint le fer que j'ai commencé à prendre conscience qu'il ne pouvait pas fonctionner tel qu'il était.
Engin Hercule décapé
Engin Hercule décapé
Engin Hercule décapé
D'abord, le came n'était pas sur ses marques comparativement au vilebrequin. de plus, le support du magnéto avait été cassé et resoudé de telle façon que le poussoir n'échappait pas toujours. Résultat, les boulons qui retenaient le magnéto ont arraché avec le temps et le tout bougeait beaucoup rendant la synchronisation de l'étincelle d'allumage tout à fait aléatoire. J'ai eu une misère incroyable a en dénicher un autre et ça a bien faillit compromettre tout le projet. Les pièces de ces engins ne courent plus les rues.
Support de magnéto cassé
C'est par le magnéto que la restauration a commencée. Compte tenu que les trous filetés avaient été complètement foirés à cause de la soudure du support, j'ai dû les agrandir et les fileter de nouveau. C'était superbe. Un vrai travail de professionnel... Je l'ai mis de côté et me suis lancé en toute confiance dans la restauration du reste.
Magnéto Webster reconditionné
Pour atteindre un bon degré de qualité dans la restauration, il ne faut pas y aller de main morte alors on démonte tout. D'une part pour très bien nettoyer les pièces mais aussi pour les peindre sur toutes les faces.
Bloc de l'engin Hercule vue d'en dessous
Engin Hercule en pièces
De manière à pouvoir le déplacer facilement dans les foires, il faut l'installer sur un chariot. Ce qu'on voit habituellement, c'est un simple chariot mais comme je ne fais jamais les choses comme les autres, mon chariot sera propulsé par l'engin lui même. Ça lui fera quelque chose à faire. Le plus compliqué fût de trouver les roues. Il faut qu'elles soient solides sans trop détonner dans le domaine des anachronismes. J'ai pu enfin en trouver chez un ferrailleur de la région. Suite à ça, j'ai fabriqué l'essieu arrière qui a été le plus simple à faire. L'essieu avant est plus complexe à réaliser puisqu'il est doté d'un pivot et de la conduite.
Essieu du buggy de l'engin Hercule
Vient ensuite l'étape de la peinture. La couleur originale de l'engin était le vert mais très difficile d'identifier la teinte exact.
Engin Hercule tout frais repeint
Roues d'erre en 2 couleurs
Tout y passe. Même le réservoir d'essence qui n'est pratiquement pas visible.
Engin Hercule 1½E - Réservoir d'essence
Lorsqu'on veut que le "look" antique revive, il faut revenir aux méthodes qui allaient avec. Les lignes décoratives étaient faites à la main. J'ai donc demandé au meilleur "Pin Stripper" du coin de venir reproduire les lignes originales. Travail d'artiste professionnel sensasionnel.
Engin stationnaire Hercule - Décorations
Engin Hercule 1½E - Détail des lignes
Les roue du buggy ne font pas exception.
Engin Hercule 1½E - Roue de buggy assortie
Un petit détail bien important maintenant: la synchronisation (ou le timing) du came et du feu. La marque du came doit arrivée exactement sur le chemin de clé du vilebrequin.
Engin Hercule 1½E - Timing
Voici la machine finalisée mais impossible de la redémarrer...
Engin Hercule 1½E - Restauré
Dans ce genre de passe-temps, ce sont les détails qui sont importants. En voici un qui redonne de la valeur au tout: La plaque originale.
Engin Hercule 1½E - Nameplate
Lorsque que j'ai réparé les trous filetés du magnéto, le foret est allé trop loin et il a atteint les 2 bobines électriques internes les détruisant complètement du coup. C'est dans l'adversité qu'on apprend me direz vous et c'est bien vrai. Je l'ai déjà confessé, j'ai d'excellentes connaissances en électricité. Je me suis donc retroussé les manches et conçu les fuseaux démontables en bois pour fabriquer de nouvelles bobines. Lorsque j'ai fait la demande pour du fil verni, le réparateur d'appareil électriques du coin (un monsieur somme toute plutôt agé) a cessé de regarder à travers ses lunettes pour me fixer bien droit par dessus dans les yeux. Il me dit: "Personne de normal n'a jamais réussi à faire ça." Je lui ai simplement répondu ce que mon père m'a toujours répété: "Si quelqu'un sur terre a été assez fin pour le faire une fois, je devrais être assez fin pour le refaire non?" Sur ce, il me confia tout le rouleau de fil qu'il avait en me disant: "Si tu réussis ça, je te donne le fil."
La première paire de bobines ne fonctionnait pas. J'avais omis un détail fondamental lorsqu'on travail avec l'épaisseur d'une simple couche de verni comme isolant à savoir qu'il faut éviter d'avoir une trop grande différence de potentiel entre les enroulements sous peine de claquer l'isolation. Ce fût un succès au second essai. J'ai réinséré le rotor exactement dans la même position qu'il était pour éviter la démagnétisation du magnéto et "Bingo!", l'étincelle était de retour. Je suis donc retourné porter le reste du fil chez le fournisseur... Et puis me dit le Monsieur? Eh bien je ne vous paye pas lui dis-je. Il ôta ses lunettes et reprit: garde ton argent mais donne moi tes coordonnées. Je t'appellerai quand je serai mal pris...
Depuis ce temps, l'engin Hercule 1½E démarre au quart de tour et fonctionne à merveille.
L'oeil averti aura détecté l'absence de bougie d'allumage sur ce moteur. En fait, en 1918, on se servait parfois encore de l'étincelle qui se créait lors de l'ouverture des pointes pour amorcer l'explosion. Il faut donc ajuster le tout pour qu'elles ouvrent au bon moment.
Finalement, voici le résultat complet. On voit ici l'engin monté sur son buggy qu'il peut propulser. Sur la photo suivante, on s'en servait pour faire des tenons lors d'une exposition.
Engin Hercule 1½E sur buggy de transport pour 2 personnes
Je dois avoué que si j'avais vécu en 1918, ce serait fort probablement l'application que j'en aurait fait me ramenant du coup à l'idée de Henry Ford. Pourquoi pas?
Comme en fait fois la prochaine photo, la conception du buggy n'a pas échappé à mes méthodes.
Modèle 3D du buggy
Spécifications de l'engin:
Spécifications complètes de l'engin Hercule 1½E 1918
    Spécifications du buggy:
  • Longueur hors tout: 72 pouces
  • Largeur hors tout: 38 pouces
  • Hauteur hors tout: 41-3/8 pouces
  • Matériaux: Bois d'érable
  • Commandement: Avance et recule via un bras de vitesse
  • Nombre de sièges: 2
  • Vitesse maximale: 10 km/h
  • Freins: Arrière à frottement
  • Poids total: 750 lbs
  • Année: 2009
Retour au début du site...

www.hobby3D.com
Version 1.1.1 - tous droits de reproduction réservés - Robin Boulianne- 2003-04-09
doteasy.com - free web hosting. Free hosting with no banners.
Doteasy Web Hosting